Comment obtenir la nationalité tchèque ?

2

Inscription du bénéficiaire effectif tchèque dans le registre tchèque des bénéficiaires effectifs

Avec effet au 1er janvier 2018, la modification de la loi tchèque n° 304/2013 Coll. Sur les registres publics tchèques des personnes morales et physiques et sur le registre des fiducies (la « loi tchèque sur les registres publics ») est entrée en vigueur, ce qui a introduit l’obligation pour les personnes morales inscrites dans le registre public et pour les trusts d’enregistrer (notifier) leurs bénéficiaires effectifs dans la partie privée du registre (le « registre des bénéficiaires effectifs »). La définition du bénéficiaire effectif est basée sur la loi tchèque n° 253/2008 Coll., sur certaines mesures contre la légalisation des produits de la criminalité et le financement du terrorisme (« LBC »), dont la version révisée est entrée en vigueur le 1er juillet 2017. Avec cette version révisée, les lois tchèques transposent les modifications contenues dans la directive 4 contre le AML, qui est entrée en vigueur le 25 juin 2015 et qui a dû être transposée par les États membres avant le 26 juin 2015. 2017, et le règlement (UE) 2015/847 du 20 mai 2015 sur les informations accompagnant les virements de fonds.

A lire en complément : Quelle est la nationalité la plus difficile à obtenir ?

Le Registre des bénéficiaires effectifs tchèques est un système d’information de l’administration publique qui enregistre des données sur les bénéficiaires effectifs définis par la loi. Les inscriptions sont effectuées soit par le tribunal de l’état civil compétent, soit par le notaire. Les registres des bénéficiaires effectifs ne sont pas publics. Par conséquent, il ne peut généralement pas être examiné, recherché et n’est pas un registre public au sens de la loi tchèque sur les registres publics. Cela signifie, entre autres, que le régime connu pour les registres publics ne s’y appliquera pas. Il n’y a pas de régime publicitaire physique, seule la personne inscrite ou l’agent a le droit de demander l’enregistrement, il n’y a pas de procédure d’enregistrement, aucune sanction directe n’est imposée en cas de non-respect de l’obligation d’enregistrement, etc. Loi sur les registres publics, il y a 5 autres registres en République tchèque : (1) le registre des institutions de recherche publique, (2) le registre des personnes morales scolaires, (3) le registre des églises et sociétés religieuses enregistrées et autres personnes morales, (4) le registre des sociétés de chasse, et (5) le registre des partis politiques et politiques mouvements. Toutes les personnes morales inscrites dans ces registres sont soumises à l’obligation de disposer d’informations sur leurs bénéficiaires effectifs, mais il n’y a aucune obligation d’enregistrer ces données sur les bénéficiaires effectifs dans ces registres spéciaux ou dans le registre des bénéficiaires effectifs.

Le registre des bénéficiaires effectifs tchèques est actuellement spécifiquement destiné à être utilisé par des personnes et des autorités juridiquement définies dans le cadre de leurs obligations légales (organismes chargés de l’application de la loi, autorité d’analyse financière, etc.).

A lire aussi : Où Fait-il chaud en Décembre-janvier ?

Les personnes morales inscrites au registre du commerce tchèque doivent enregistrer leurs bénéficiaires effectifs avant le 1er janvier 2019 ; les autres entités juridiques enregistrées dans les autres registres publics (y compris les fonds fiduciaires enregistrés dans le registre des fiducies) doivent enregistrer leurs bénéficiaires effectifs avant le 1er janvier 2021.

Les registres des bénéficiaires effectifs tchèques sont conservés sur le site Web : https://issm.justice.cz/.

Plan de l'article

En savoir plus sur Mojmír ECOVIS ježek, le cabinet d’avocats tchèque peut garantir l’enregistrement correct du bénéficiaire effectif dans le registre tchèque des bénéficiaires effectifs

Mojmír Ježek possède une vaste expérience de l’enregistrement des bénéficiaires effectifs dans le registre tchèque des bénéficiaires effectifs. Vous pouvez contacter Mojmir et lui demander des détails sur le processus d’inscription, la portée des documents à fournir, etc.

Vous pouvez également utiliser notre cabinet d’avocats tchèque pour vous assurer que nous nous inscrivons correctement en tant qu’avocats tchèques expérimentés qualifiés. T : 420 226 236 600 | e : mojmir.jezek@ecovislegal.cz

Définition du bénéficiaire effectif tchèque

Selon LBC, le bénéficiaire effectif est une ou plusieurs personnes physiques qui ont ou ont le droit légal ou factuel d’exercer une influence décisive directe ou indirecte sur une entité juridique, un fonds fiduciaire ou une autre structure juridique sans personnalité juridique.

Le bénéficiaire effectif peut généralement être décrit comme une personne n’ayant personne d’autre au-dessus de lui, et qui gère essentiellement les affaires de la personne morale et/ou bénéficie de ses activités. Le bénéficiaire effectif est généralement celui qui détient une participation importante dans l’entité ou qui reçoit une part importante de ses revenus. La détermination du bénéficiaire effectif est la tâche de chaque entité juridique (ou fonds fiduciaire). Il appartient donc à la personne morale ou aux membres de ses organes d’identifier le bénéficiaire effectif. Cette obligation découle de l’article 29 ter, paragraphe 1, de l’AMA.

La personne morale conserve et enregistre en permanence les données actuelles dans identifier et vérifier l’identité de son bénéficiaire effectif, y compris les faits constituant le statut du bénéficiaire effectif, ou toute autre justification expliquant pourquoi cette personne est considérée comme le bénéficiaire effectif. La méthode d’identification d’un bénéficiaire effectif peut varier en fonction de la forme juridique de l’entité juridique auprès de laquelle le bénéficiaire effectif est situé. La recherche d’un bénéficiaire effectif peut alors s’avérer plus complexe pour les sujets qui font partie d’une structure plus vaste. La loi tchèque LBC établit au § 4, paragraphe 4, certaines règles en vertu desquelles il est possible d’identifier le bénéficiaire effectif. L’objectif est d’identifier le bénéficiaire effectif en fonction de sa définition physique, c’est-à-dire qui a le pouvoir de facto ou légal d’exercer directement ou indirectement une influence déterminante sur une personne morale (ou une fiducie). Les indications prévues par la loi n’indiquent pas en elles-mêmes le bénéficiaire effectif. Par exemple, l’attribution d’une certaine proportion de droits de vote peut indiquer la position du bénéficiaire effectif, mais il n’est pas nécessaire qu’elle en soit la base. Toutefois, les indications établies par la loi tiennent compte, à la lumière des formes juridiques individuelles, du type ou des cas habituels qui peuvent créer le statut de bénéficiaire effectif d’une personne physique. En ce qui concerne les groupes individuels de personnes morales (et les arrangements juridiques), les éléments suivants peuvent être mentionnés.

Les entreprises commerciales

Pour les sociétés commerciales, la caractéristique légale de la situation du bénéficiaire effectif est que la personne en question

1. seul ou conjointement avec des personnes agissant de concert, détient plus de 25 % des droits de vote de cette société par actions ou une part du capital social supérieure à 25 % ;

2. seul ou avec des personnes agissant de concert, contrôle la personne visée au point 1 ; ou

3. devrait bénéficier d’au moins 25 % des bénéfices de cette société par actions.

Ces indications sont particulièrement utiles dans le cas d’un sujet multithématique structure de succursale dans une chaîne, où une entreprise détient une part d’une autre, et ce, à son tour, pour d’autres, etc. Pour tenter de trouver le bénéficiaire effectif, il est toujours possible de se concentrer sur la société par actions dominante et d’explorer plus avant sa structure (partenaires ou actionnaires).

Si, sur la base des indications ci-dessus, il n’est pas possible d’identifier une personne physique particulière comme bénéficiaire effectif, ou si la personne ainsi désignée n’est pas le bénéficiaire effectif au sens de la définition physique, le bénéficiaire effectif inscrit est membre de l’organe statutaire de la personne (ou représentant d’une personne morale qui est membre de l’organe statutaire, exerçant un poste au sein de la personne morale donnée, ou une personne occupant un poste similaire à celui de membre de l’organisme statutaire).

Un exemple de société commerciale dont le bénéficiaire effectif ne peut généralement pas être identifié peut être une société par actions cotée en bourse avec une structure d’actionnariat dispersée, ou une coopérative comptant un grand nombre de membres.

Associations, entreprises de service public et associations de propriétaires tchèques (groupes)

Pour ces personnes morales, la caractéristique légale de la situation du bénéficiaire effectif est que la personne

1. détient plus de 25 % de ses droits de vote ; ou

2. devrait être le bénéficiaire d’au moins 25 % des fonds alloués.

Au-delà des indicateurs légaux du bénéficiaire effectif, on peut supposer dans le cas des personnes morales susmentionnées, généralement à but non lucratif, que très souvent elles n’ont pas vraiment le bénéficiaire effectif au sens du matériel de définition. Dans ce cas, une personne qui est membre (ou le représentant d’un membre – une personne morale) de l’organe statutaire de la personne morale est généralement inscrite au registre des bénéficiaires effectifs en tant que bénéficiaire effectif (comme les sociétés commerciales). Cela ne signifie pas, par exemple, qu’une association ne peut pas avoir de bénéficiaire effectif au sein du le sens de la définition physique ; de tels cas ne sont pas la règle.

Ce qui

précède s’applique également aux autres personnes morales inscrites au registre des associations – associations filiales, associations étrangères, affiliées d’associations étrangères, groupes d’intérêts de personnes morales, syndicats, syndicats internationaux, organisations d’employeurs et organisations internationales d’employeurs organisations.

Personnes morales de droit public tchèques enregistrées dans le registre public (commercial)

En ce qui concerne les personnes morales de droit public, on peut supposer que pour certaines d’entre elles, l’identification du bénéficiaire effectif au sens de la définition physique est en principe impossible. Par conséquent, dans le cas de sujets existant et fonctionnant dans l’intérêt public, une personne qui est membre (ou le représentant d’un membre – une entité juridique) de l’organisme statutaire d’une personne est généralement enregistrée en tant que bénéficiaire effectif.

Tchèque

institutions

Pour les institutions, la caractéristique légale de la situation du bénéficiaire effectif peut être que la personne est

1. le fondateur de l’établissement ; ou

2. la personne autorisée à exercer un contrôle sur la gestion de l’établissement (c’est-à-dire membre de l’organe de surveillance).

Fondations et fonds de dotation tchèques

Pour une fondation tchèque ou un fonds de dotation tchèque, la situation du bénéficiaire effectif peut se caractériser par le fait que la personne est

1. le fondateur de la fondation ou du fonds de dotation ;

2. par la personne dans l’intérêt de laquelle la fondation ou le fonds de dotation a été créé ou est en cours d’exploitation ;

3. une personne autorisée à exercer un contrôle sur la gestion de la fondation ou du fonds de dotation (c’est-à-dire membre de l’organe de surveillance).

Fonds fiduciaires tchèques ou fonds fiduciaires étrangers

Dans le cas d’un fonds fiduciaire étranger ou d’un fonds fiduciaire étranger, la caractéristique statutaire du la situation du bénéficiaire effectif peut être que la personne est

1. le fondateur du fonds fiduciaire ;

2. le fiduciaire (administrateur) du fonds fiduciaire ;

3. le bénéficiaire du fonds fiduciaire ; ou

4. la personne autorisée à exercer un contrôle sur la gestion du fonds d’affectation spéciale.

En vertu de l’article 31 de la directive 2015/849, les États membres sont tenus de veiller à ce que les informations concernant le bénéficiaire effectif d’une fiducie soient conservées dans un registre central. Les informations sur le bénéficiaire effectif d’un fonds fiduciaire comprennent, contrairement à d’autres entités, des données sur toutes les personnes mentionnées aux points 1 à 4. Toutefois, les données sur ces personnes, dont la relation avec le fonds fiduciaire est légalement fondée, sont principalement enregistrées dans le registre des fiducies. Par conséquent, il n’est plus nécessaire de le réenregistrer séparément dans le registre des bénéficiaires effectifs. Seule la personne du bénéficiaire effectif déterminée selon sa définition physique est inscrite au registre des bénéficiaires effectifs.

Registre tchèque des bénéficiaires effectifs

Comme mentionné ci-dessus, les registres des bénéficiaires effectifs sont conservés sous forme électronique par les tribunaux de l’état civil sur le site Web : https://issm.justice.cz/.

La loi permet l’acquisition par une personne inscrite particulière, c’est-à-dire une personne morale inscrite au registre public, ou un fonds fiduciaire inscrit dans le registre des fiducies, d’un extrait des registres des bénéficiaires effectifs en relation avec les données enregistrées par celle-ci. Un extrait partiel des registres des bénéficiaires effectifs peut être obtenu par toute personne ayant un intérêt légitime (voir ci-dessous).

Obtention d’un extrait par une personne inscrite

Le déclarant peut obtenir un extrait des registres des bénéficiaires effectifs en relation avec les données du bénéficiaire effectif qu’il a saisies. Un tel extrait peut être obtenu de deux manières :

1. l’utilisation d’un identifiant unique attribué au bénéficiaire effectif directement dans le application du registre des bénéficiaires effectifs ; ou

2. par une demande de délivrance d’un extrait adressé au registre compétent. annonce 1) Si l’utilisateur clique sur le lien https://issm.justice.cz/zobrazeni-vypisu (« Afficher mon extrait ») dans l’application en ligne du registre des bénéficiaires effectifs, il lui est alors demandé de saisir son identifiant unique de bénéficiaire effectif. Il est également nécessaire de choisir si un extrait actuel ou complet (c’est-à-dire historique) est requis. Si l’identifiant unique est correctement saisi par rapport à l’entrée dans le registre des bénéficiaires effectifs, un extrait apparaîtra. L’extrait affiché peut être téléchargé sous forme de document PDF signé (extrait signé électroniquement).

Vous trouverez comment obtenir un identifiant unique pour le bénéficiaire effectif, à quoi il sert et comment il fonctionne à l’adresse suivante : https : //issm.justice.cz/dalkovy-pristup/zadost.

ad 2) De manière générale, une personne inscrite peut obtenir un extrait du registre des bénéficiaires effectifs directement auprès du tribunal de l’état civil compétent via le formulaire : https://issm.justice.cz/dalkovy-pristup/zadost. Un extrait ainsi obtenu peut être signé électroniquement ou publié sous forme de document écrit et officiellement certifié.

Extraits signés électroniquement

Un extrait signé électroniquement (obtenu via l’application) est un extrait concernant le bénéficiaire effectif d’une personne morale (ou fiducie) donnée du registre des bénéficiaires effectifs, qui a été créé sous la forme d’un document électronique sous la forme d’un message de données (au sens de la loi n° 300/2008 Coll. sur Actes électroniques et conversion autorisée de documents). Le document est signé électroniquement par un certificat d’un système qualifié du tribunal d’enregistrement compétent, et contient tous les éléments nécessaires pour qu’il soit considéré comme un extrait crédible et valide comparable à des extraits documentaires. Cependant, il convient de garder à l’esprit que par simple impression, la nature de l’extrait est dégradé et ne peut pas être utilisé comme document d’état complet.

Un extrait signé électroniquement peut être obtenu gratuitement directement via l’application Internet. Si vous obtenez le document PDF signé à partir de la demande en ligne du registre des bénéficiaires effectifs, il est possible d’appliquer le mécanisme de conversion qui lui est autorisé conformément à la loi tchèque n° 300/2008 Coll. Ce service est fourni au public par des points de contact de l’administration publique (appelés CzechPoint).

Un extrait signé électroniquement peut également être obtenu auprès du tribunal d’enregistrement compétent. Toutefois, des frais sont facturés pour cette option.

Extrait écrit officiellement certifié

Un extrait écrit peut être obtenu auprès du tribunal d’enregistrement compétent. Des frais sont facturés pour cette option.

Obtenir un extrait par quiconque sur la base d’un soi-disant intérêt légitime

Une partie des données conservées dans les registres des bénéficiaires effectifs est accessible à la personne qui démontre un intérêt légitime pour le tribunal (au sens de l’article 118g, paragraphe 2, de la loi sur les registres publics). Un intérêt légitime est un intérêt à la prévention de la participation à un acte criminel, à la participation à un acte criminel par négligence, à la légalisation des produits de la criminalité, à la légalisation des produits de la criminalité dus à la négligence et à leurs crimes à la source, et au crime de financement du terrorisme. conformément à l’article 312d du Code pénal.

Un intérêt légitime peut être perçu comme une sorte d’intérêt public, c’est-à-dire un intérêt important et bénéfique pour le public. L’éligibilité doit toujours être évaluée en fonction de la situation particulière. Il sera toujours nécessaire de prendre en compte la personne spécifique, les raisons spécifiques et la relation spécifique.

En général, une personne qui peut avoir un intérêt légitime est une personne qui, en fonction d’une situation particulière, peut utiliser les données pertinentes pour confirmer ou réfuter ses soupçons de C’est un crime. En principe, nous pouvons parler d’identifier un certain soupçon, c’est-à-dire quelque chose qui n’est pas exclusivement l’activité des autorités de l’État. Plus précisément, une personne susceptible d’avoir l’intérêt décrit ci-dessus peut être, par exemple, un sujet qui exploite des fonds publics et peut donc être exposée à des risques de corruption. Il peut également s’agir d’un partenaire contractuel qui, en contact avec une personne morale, prend connaissance de circonstances pouvant donner lieu à son obligation de signaler une infraction pénale en vertu de l’article 368, paragraphe 1, du Code pénal.

Une demande d’extrait fondée sur un intérêt légitime doit être déposée auprès du tribunal d’enregistrement compétent. La demande doit être conforme aux conditions générales de dépôt conformément au paragraphe 4 de l’article 42 du Code de procédure civile, de sorte qu’il doit être clair à quel tribunal elle est adressée, à qui elle est exécutée, en quoi elle concerne et en quoi elle concerne, et doit être signée et datée. En outre, les circonstances donnant lieu à un intérêt légitime doivent être énoncées et documentées.

Si le tribunal constate que l’intéressé a un intérêt légitime à obtenir un extrait, il le lui remettra. Un extrait valide comprenant le nom, le pays de résidence, l’année et le mois de naissance, la nationalité du bénéficiaire effectif et des détails sur ce qui constitue le statut du bénéficiaire effectif est émis. Cet extrait partiel concernant le bénéficiaire effectif peut être obtenu sous forme électronique et papier (voir ci-dessus).

Accès à distance

Un extrait complet du registre des bénéficiaires effectifs peut également être obtenu sur la base de ce que l’on appelle l’accès à distance. Toutefois, cette méthode ne sert pas le public, mais est réservée aux personnes et autorités désignées dans le cadre de leurs obligations légales (cf. § 118g paragraphe 3 de la loi sur les registres publics), à savoir :

* les tribunaux aux fins de poursuites ; * autorités chargées de l’application de la loi (pour le le but des poursuites pénales) et le bureau du procureur également à des fins non pénales ; * les administrateurs fiscaux aux fins de leur administration ; * les services de renseignement ; * l’Autorité d’analyse financière, la Banque nationale tchèque et d’autres organismes chargés de mener des activités en vertu de la loi ou de la loi sur l’application des sanctions internationales ; * la Banque nationale tchèque dans l’exercice de la surveillance des personnes opérant sur le marché financier ; * l’Autorité nationale de sécurité, le ministère de l’Intérieur ; * la Cour suprême des comptes ; * une personne obligée conformément à la loi, dans le cadre de l’identification et du contrôle du client ; * les fournisseurs de soutien financier public ; * l’autorité de gestion, l’organisme intermédiaire, l’autorité de certification et l’autorité d’audit aux fins de l’exercice de leurs pouvoirs en vertu des règles des fonds (Fonds européen de développement régional, Fonds social européen, Fonds de cohésion, le Fonds agricole pour le développement et le Fonds européen pour les entreprises (maritime et pêche) ; * l’organisme de paiement et l’autorité de certification aux fins de l’exercice des pouvoirs que leur confère le règlement de financement, la gestion du suivi de la politique agricole commune ; * ceux prévus par des lois ou des lois spéciales. Des informations plus détaillées sur l’accès à distance au registre des bénéficiaires effectifs sont disponibles à l’adresse suivante : https://issm.justice.cz/dalkovy-pristup/info.

L’extrait des données de ce registre sera fourni au déclarant et, dans une mesure limitée, à toute personne qui démontre un intérêt à empêcher la participation à un acte criminel, à participer à un acte criminel pour négligence, à légaliser les produits de la criminalité, à légaliser les produits de la criminalité en raison de la négligence et leurs crimes à la source, ainsi que le crime de financement du terrorisme et les infractions terroristes visées à l’article 311, paragraphe 2, troisième ligne distincte, du Code pénal.

Portée des données enregistré dans le registre tchèque des effectifs bénéficiaires

L’obligation de soumettre une proposition pour la saisie des données du bénéficiaire effectif incombe à l’entité juridique, au fonds fiduciaire ou à tout autre sujet spécifié ci-dessus. Dans la pratique, les personnes responsables sont donc les directeurs généraux d’une société s.r.o., les membres du conseil d’administration d’une société a.s. et les membres des sociétés v.o.s. et k.s. Les personnes morales inscrites au registre du commerce sont tenues de déposer une demande d’enregistrement des données suivantes sans retard injustifié après le 1er janvier 2018. Pendant une période d’un an (c’est-à-dire jusqu’au 31 décembre 2018), ces personnes morales sont exonérées des frais de justice de 1000 CZK. Les personnes morales inscrites au registre du commerce après le 1er janvier 2018 sont également tenues de déposer une demande d’enregistrement sans retard injustifié, mais elles ne seront pas exemptées de frais juridiques. Personnes morales non inscrites au registre du commerce et au Le registre des fiducies sera totalement exempté de frais juridiques. Ces inscriptions peuvent également être effectuées par un notaire, en plus des tribunaux de l’état civil. Les données suivantes seront entrées dans le registre :

* le nom et l’adresse du lieu de résidence, ou du lieu de résidence, s’ils diffèrent de l’adresse du lieu de résidence ;

* date de naissance et numéro de naissance s’ils sont attribués ;

* nationalité ; et

* Données sur 1. part des droits de vote, lorsque la position du bénéficiaire effectif est directement basée sur son intérêt (participation) dans une personne morale ;

2. la part des fonds distribués, si la position du bénéficiaire effectif est fondée sur le fait qu’il est le bénéficiaire des fonds ; ou

3. autres faits si la situation du bénéficiaire effectif est autrement établie.

Parallèlement à la proposition de saisie des données du bénéficiaire effectif, il est nécessaire de fournir une documentation prouvant ces données. La législation ne précise pas de manière exhaustive les documents qui doivent être pertinents, mais l’exposé des motifs indique que dans un certain nombre de cas, il sera possible de prouver le bénéficiaire effectif au moyen d’un affidavit. Le formulaire est disponible à l’adresse suivante : https://issm.justice.cz/podani-navrhu/formular et se présente comme suit :

Le formulaire est utilisé à la fois pour la demande de premier enregistrement du bénéficiaire effectif et pour la demande de modification ou de suppression des données du bénéficiaire effectif. Le formulaire est rempli directement dans l’interface Web. Il peut ensuite être téléchargé et envoyé au tribunal d’enregistrement sous forme électronique ou imprimé et envoyé au tribunal d’enregistrement sous forme papier. Après avoir rempli et enregistré le formulaire, l’utilisateur obtient également ce qu’on appelle un identifiant unique pour le bénéficiaire effectif.

La sortie du formulaire rempli électroniquement est un document PDF, qui peut être envoyé au tribunal de l’état civil sous forme électronique ou papier (§22 de la loi tchèque sur les registres publics). Un formulaire rempli électroniquement peut être imprimé et utilisé comme une application documentaire. La signature du demandeur sur une demande documentaire doit être officiellement vérifiée. La demande d’enregistrement sous forme électronique doit être signée à l’aide d’une signature électronique qualifiée (en tchèque « uznávaný ») ou envoyée via la boîte de données à la personne qui dépose la demande d’enregistrement. Le formulaire rempli doit être envoyé au tribunal d’enregistrement local. Il s’agit du tribunal régional, dans le district où se trouve le tribunal général d’une personne enregistrée (c’est-à-dire une personne morale ou un conservateur – § 118h paragraphe 2 de la loi tchèque sur les registres publics). Seul le déclarant, c’est-à-dire l’entité juridique qui souhaite enregistrer son bénéficiaire effectif, ou le fiduciaire d’un fonds fiduciaire auquel le bénéficiaire effectif est concerné, peut être le demandeur de l’enregistrement (ou du changement d’enregistrement) des données du bénéficiaire effectif. Bien entendu, le demandeur peut autoriser un tiers à soumettre sa demande.

Si le demandeur est une personne morale étrangère (ou une fiducie), le le demandeur doit joindre un avis concernant l’adresse de livraison sur le territoire de la République tchèque, ou un agent de réception de documents ayant une adresse de livraison en République tchèque.

Conformément à l’article 19 de la loi tchèque sur les registres publics, les documents prouvant les faits à enregistrer doivent être joints à la demande d’inscription au registre des bénéficiaires effectifs. On peut ajouter que ces documents ne sont pas destinés à être inscrits au registre des bénéficiaires effectifs. Ces documents sont, en principe, doubles.

(1) D’une part, des documents prouvant l’identité du bénéficiaire effectif dont l’identité ne peut être vérifiée à partir du registre national des habitants. Dans ce cas, un extrait doit être fourni à partir du registre des habitants ou du document correspondant du pays dont le bénéficiaire effectif est citoyen.

(2) D’autre part, des documents prouvant la position du bénéficiaire effectif. Il est vrai que le tribunal n’examine pas le contenu de ces documents. En raison de la diversité des raisons de la position du bénéficiaire effectif, ces documents ne peuvent pas être clairement déterminés ou calculés. Souvent, la position d’un bénéficiaire effectif découle d’une inscription dans un registre public ou de l’acte fondateur d’une personne morale. Dans un tel cas, on peut supposer que, en règle générale, les faits mêmes établissant le statut du bénéficiaire effectif, qui seront facilement vérifiables dès l’entrée dans le registre public, sont suffisants ; la preuve de ce fait par tout autre instrument semble superflue. Ou bien il suffit de se référer, dans le document joint, aux documents déjà déposés dans la collection d’actes du registre public. De même, la position du bénéficiaire effectif peut être étayée, par exemple, par une liste d’actionnaires, une convention entre actionnaires, une déclaration du bénéficiaire effectif ou seulement par une déclaration de cette personne morale. Si le demandeur demande que le contenu de ces documents soit également enregistrés dans le registre des bénéficiaires effectifs, les faits en question peuvent être inscrits directement sous la forme de la demande d’enregistrement du bénéficiaire effectif (ou de la modification du registre). La loi ne fixe pas d’exigences formelles spécifiques pour ces instruments.

Identifiant unique du bénéficiaire : main-d’œuvre tchèque

L’identifiant unique (pseudonyme) du bénéficiaire effectif est un code généré aléatoirement qui est généralement utilisé pour faciliter le travail des utilisateurs avec le registre des bénéficiaires effectifs, compte tenu de son caractère non public.

L’identifiant unique du bénéficiaire effectif (ci-après dénommé « UIBO ») est représenté par une série de caractères, grâce auxquels l’utilisateur peut s’identifier par rapport à l’application du système d’information du registre des bénéficiaires effectifs. Cela facilitera notamment toute demande de modification de l’inscription au registre des bénéficiaires effectifs et l’obtention d’un extrait du registre.

Obtention d’un identifiant unique tchèque pour le bénéficiaire bénéficiaire tchèque

Un UIBO ne peut être obtenu que via le formulaire de demande d’inscription du bénéficiaire effectif (ou plus tard via un formulaire de proposition de modification).

Lorsqu’il remplit avec succès le formulaire de demande d’inscription du bénéficiaire effectif, l’utilisateur affichera un message de confirmation avec l’UIBO associé à ce formulaire. L’UIBO doit être noté ou enregistré pour une utilisation ultérieure.

Utilisation de l’UIBO

Jusqu’à ce que le formulaire rempli soit envoyé au tribunal de l’état civil, l’UIBO est utilisé pour prendre en charge le formulaire de demande (par exemple, pour apporter des modifications).

Une fois le bénéficiaire effectif enregistré, l’UIBO obtenu au cours du processus d’inscription peut être utilisé par l’utilisateur (le demandeur – personne inscrite) dans deux situations. Tout d’abord, la personne inscrite peut obtenir, avec l’aide de l’UIBO, (1) un extrait actuel concernant le bénéficiaire directement à partir de l’application web du registre des propriétaires effectifs. En outre, l’UIBO peut être utilisé pour (2) faciliter la création d’une demande de modification du dossier du bénéficiaire effectif. Lorsque vous remplissez un UIBO jumelé dans le formulaire de demande de modification d’enregistrement du bénéficiaire effectif, car les informations non publiques saisies sont pré-remplies. L’utilisateur peut facilement déterminer les données qu’il souhaite modifier sur le formulaire (écraser).

Invalidation UIBO

Chaque modification apportée à l’inscription du bénéficiaire effectif dans le registre entraîne l’invalidation de l’ancien UIBO. Un seul UIBO est nécessaire pour acquérir l’extrait actuel. Dans le cadre de la demande de modification du dossier, le demandeur recevra un nouvel UIBO (qui est actuellement en attente), mais il ne s’agit que de revenir au formulaire. Ce n’est qu’après avoir enregistré la modification que le nouvel UIBO (toujours en attente) remplace l’original. Si l’entrée ne se produit pas, l’UIBO en attente est invalidé (et l’UIBO d’origine s’applique toujours).

Obligation de conserver les coordonnées du propriétaires effectifs d’entreprises tchèques

Une autre obligation découlant de l’amendement AML est l’obligation pour les entités juridiques d’enregistrer et de maintenir en permanence des données à jour afin d’identifier et de vérifier l’identité du bénéficiaire effectif, y compris les faits sur lesquels ce statut est basé. Les personnes morales conservent ces données tant qu’elles sont le bénéficiaire effectif et pendant au moins 10 ans après la fin de cette relation.

En cas de données manquantes ou de doutes quant à leur exactitude, la personne morale doit, à la demande de la personne responsable, du bureau, du tribunal, du ministère public, de l’administration financière de la République tchèque ou de l’administration des douanes de la République tchèque, indiquer qui est ou était bénéficiaire effectif et de fournir les informations nécessaires pour déterminer son identité.

Pénalités et pénalités en cas de non-conformité

Malgré son inclusion dans la loi tchèque sur les registres publics, le registre des les bénéficiaires effectifs n’étant pas un registre public en vertu de cette loi, les dispositions pertinentes en matière de pénalités en cas de non-conformité ne lui sont pas appliquées. Cela indique qu’une personne morale ne peut pas être directement punie pour non-respect des obligations susmentionnées, ni être formellement demandée par le tribunal pour correction.

Dans tous les cas, il est nécessaire de souligner que le défaut de soumettre une demande d’enregistrement des données du bénéficiaire effectif peut avoir des conséquences négatives, en particulier une exposition à des soupçons lors d’une inspection dans le cadre de la LMA. Un autre effet négatif du non-respect de cette obligation est l’incompatibilité possible avec la loi n° 134/2016 Coll., sur les marchés publics, selon laquelle le pouvoir adjudicateur est tenu de demander au fournisseur sélectionné, qui est une entité juridique, les données d’identification du bénéficiaire propriétaires de cette personne. Le fait de ne pas fournir ces données est une raison pour exclure un tel participant du processus de passation de marché.

Pour Pour plus d’informations, veuillez contacter :

JUDR. Mojmír Ježek, PhD Partenaire de gestion ECOVIS ježek, advokátní kancelář s.r.o. Nom Betlemske 6 110 00 Prague 1 courriel : mojmir.jezek@ecovislegal.cz www.ecovislegal.cz/fr

À propos de ECOVIS ježek advokátní kancelář s.r.o. Le cabinet d’avocats tchèque ECOVIS ježek à Prague pratique principalement dans le domaine du droit tchèque des sociétés, du droit immobilier tchèque, de la représentation auprès des tribunaux tchèques, des organes administratifs et des tribunaux arbitraux, ainsi que du droit financier et bancaire tchèque, et fournit des conseils complets dans tous les domaines, ce qui en fait un cabinet approprié. alternative pour les clients de cabinets d’avocats internationaux. La dimension internationale des services juridiques tchèques est assurée par l’expérience passée et la coopération avec des cabinets d’avocats de premier plan dans la plupart des pays européens, aux États-Unis et dans d’autres pays. Les avocats tchèques de l’équipe ECOVIS ježek ont de nombreuses années d’expérience dans le domaine du droit international de premier plan. entreprises et sociétés fiscales, qui fournissent des conseils juridiques aux sociétés multinationales, aux grandes entreprises tchèques, mais aussi aux entreprises de taille moyenne et aux particuliers. Pour plus d’informations, visitez le site www.ecovislegal.cz/en.

Les informations contenues sur ce site Web sont des publicités légales. Ne considérez rien de ce site Web comme un conseil juridique et rien sur ce site Web n’est une relation avocat-client. Avant de discuter de ce que vous lisez sur ces pages, organisez une consultation juridique avec nous. Les résultats passés ne sont pas une garantie des résultats futurs, et les résultats passés n’indiquent ni ne prédisent les résultats futurs. Chaque cas est différent et doit être jugé en fonction de ses propres circonstances.

Acquisition – Héritage de la citoyenneté tchèque par déclaration

Conformité au RGDP en matière de fusions et acquisitions et de due diligence en République tchèque

Faillite et insolvabilité tchèques – centre des intérêts principaux (centre des intérêts principaux) et juridiction internationale en cas d’insolvabilité et de faillite transfrontalières dans l’UE et en République tchèque

Création d’une société par actions en République tchèque. Vous avez besoin de plus d’informations ?

Identification et enregistrement du bénéficiaire effectif en République tchèque. Savez-vous comment faire ?

Différences fondamentales entre la société anonyme tchèque, la société anonyme tchèque et la succursale tchèque

Formes d’activité commerciale en République tchèque. Qu’est-ce qui vous convient le mieux ?

Top 10 des choses que chaque propriétaire d’entreprise tchèque devrait vérifier avant la fin du

année

Création d’une société anonyme tchèque

Pour plus d’informations, cliquez sur notre rubrique « Actualités »