Quel est le salaire d’un diplomate ?

2

Désormais, le traitement des employés des missions diplomatiques et des postes consulaires sera inclus dans le budget de la République, peut-on lire dans une note du ministère des Affaires étrangères et du culte.

« Les missions diplomatiques et les postes consulaires souhaiteront peut-être noter que cette disposition est la réponse à une demande légitime répétée de diplomates qui se sont souvent sentis lésés par leur traitement et le système de rémunération en vigueur », cite ce document dûment signé.

A lire aussi : Quel est le pays colonisateur du Brésil ?

Le ministère a suggéré qu’en vertu de la formule actuelle, un fonctionnaire nommé à l’étranger quitte automatiquement le système régulier de la Direction du Trésor et doit demander sa réintégration à son retour au pays. La procédure peut durer plusieurs mois, voire plus d’un an dans certains cas.

Afin de faciliter l’application de cette disposition, les chefs de missions diplomatiques ou consulaires les postes sont invités à envoyer au ministère, dès que possible, une reproduction de leur ordre de nomination et des copies des lettres de nomination des diplomates affectés à leurs missions respectives », ajoute la note.

A voir aussi : Où aller au Brésil en janvier ?

A noter que le ministère des Affaires étrangères appelle les diplomates à ouvrir un compte dans l’une des institutions bancaires de la place afin de permettre au ministère de l’Économie et des Finances d’effectuer des virements bancaires à la fin du mois.

En fin de compte, les salaires seront versés selon les modalités suivantes :

1- Une partie, en monnaie locale, correspondant au salaire du poste interne équivalent à celui du diplomate et établi selon le barème de la direction générale du Trésor.

2- L’autre partie, représentant une prime de résidence, lui sera versée en monnaie selon la coutume.