Road trip en Roumanie : la nature sauvage

1481

Vous voulez voyager et votre destination de rêve est l’Europe ? La Roumanie est le pays qu’il vous faut.

Il est peu connu sur le plan touristique, mais regorge d’énorme potentialité surtout pour les amoureux de la nature.

A lire aussi : Que savoir sur la réglementation relative au Covid pour les voyages en Thaïlande ?

Il est à couper le souffle et les habitants des villages sont très aimables. La cuisine traditionnelle qu’on retrouve est tout simplement délicieuse.

Pour faire un road trip dans la nature sauvage, il n’y a rien de mieux que la Roumanie. Plus d’infos ici.

A lire en complément : Quel est l'emblème de l'Écosse ?

Les rivières et forets des alentours de Meziad

En Roumanie, le Meziad se trouve dans le judet de Bihor. Il y a à ce niveau une grotte longue de 4 km que vous pouvez visiter.

Elle va vous en mettre plein la vue avec les papillons, les araignées et les chauves-souris présentes.

En effet, c’est l’une des réserves naturelles protégées dans le pays. De plus, on y trouve des rivières, des forêts pour faire de belles randonnées.

Découvrez ainsi des coins extraordinaires, très peu connus en sortant des routes asphaltées.

Les monts Apuseni et le parc naturel de Padis et Glavoi pour une randonnée

Dans les Carpates occidentales, on y trouve les monts Apuseni. Cet endroit très recommandé n’est surtout pas à rater au cours de votre passage en Roumanie.

En effet, dans les alentours de Padis, vous y trouverez des chevaux sauvages ainsi que la remarquable Free Camp de Glavoi.

À ce niveau, il y a des troupeaux de bergers, de l’herbe fraîche, des véhicules de loisirs et même des cabanes rustiques idéales pour faire de la cuisine traditionnelle ainsi que de belles balades.

Les hauts sommets montagneux et vallons de la route Transalpina

Si vous souhaitez admirer des paysages époustouflants, n’hésitez pas à vous rendre sur la route très connue de Transalpina.

Elle traverse les monts Parangs de Ciocadia au niveau de Sebes atteignant 2145 mètres d’altitudes.

Avant d’y aller, prenez vos précautions en termes de météo, car la neige et la tempête peuvent apparaitre d’un coup.

Que ce soit en journée ou dans la nuit, vous avez la liberté de vous poser dans les prés qui entoure la route.

En prime, vous pouvez vous ressourcer en eau cristalline, car la Transalpina possède plusieurs sources.

Le parc national de Retezat

Le parc national de Retezat est un véritable havre de paix. C’est l’endroit idéal pour se poser et mener plusieurs activités.

Que ce soit à travers la marche, le camping en pleine nature, les pique-niques en bordure de rivière ou encore des visites de cascades, ce magnifique parc ne peut vous ennuyer.

Vous n’aurez plus les yeux rivés sur les réseaux sociaux, car à cet endroit, il n’y a pas de réseau.

Les ours et les paysages époustouflants de la route Transfagarasan

Des ours, il y a pleins sur la route de Transfagarasan et donc, ils sont faciles à voir. Ils sont estimés à près de 7000 en Roumanie.

Mais étant donné que leur habitat naturel qu’est la forêt est sans cesse menacé, on les retrouve malheureusement sur les routes.

Les habitants ont tendance à leur donner à manger, ce qui peut être dangereux. Il est donc conseillé de les observer juste un moment et de continuer la route.

Par ailleurs la route Transfagarasan, est entourée de beaux petits villages, de merveilleux paysage ainsi que des lacs Alpins.

Les grottes mystérieuses de Scarisoara et de Pestera Ursilor

En continuant notre road trip en Roumanie, nous avons découvert deux grottes mystérieuses : Scarisoara et Pestera Ursilor. La première est une merveille de la nature avec sa glace souterraine vieille de plus de 4000 ans. C’est l’une des plus grandes grottes glacées d’Europe, située dans les montagnes des Carpates. Transformée en lieu touristique depuis 1870.

La seconde grotte que nous avons visitée était la célèbre Pestera Ursilor qui doit son nom à ses anciens occupants • les ours • qui venaient s’y réfugier pendant l’hiver. Elle est considérée comme l’un des trésors cachés de la Transylvanie.

L’intérieur abrite un véritable musée géologique avec une grande variété de stalagmites et stalactites ainsi que des fossiles datant du Pléistocène supérieur. Vous y trouverez aussi une galerie impressionnante où coule une rivière souterraine.

Les visites guidées sont proposées pour découvrir toutes ces curiosités le temps d’une visite enchantante !

Les villages traditionnels et la vie rurale authentique dans les Carpates roumaines

Après avoir quitté les grottes mystérieuses, nous avons poursuivi notre route à travers les Carpates roumaines pour découvrir la vie rurale authentique et les villages traditionnels de la région. Nous avons été immédiatement charmés par l’atmosphère pittoresque des petits villages aux maisons en bois colorées et aux toits de chaume.

Le premier village que nous avons visité était Sibiel, situé dans le centre de la Roumanie. Les habitants y ont conservé leurs traditions ancestrales, notamment en matière d’artisanat. Nous y avons découvert une fabrique de poterie où un artisan local nous a expliqué comment il façonnait ses œuvres d’art avec passion.

Nous sommes ensuite allés à Arefu, un autre petit village typique niché au pied des montagnes. Là-bas, nous avons rencontré des agriculteurs locaux qui cultivaient encore leur terre avec des méthodes ancestrales, sans utiliser aucun engrais chimique ni pesticide.

En fin d’après-midi, alors que le soleil commençait à décliner sur l’horizon, nous sommes arrivés dans le village reculé de Magura. C’est là que se trouve la fameuse Auberge du Cheval Blanc qui offre une vue imprenable sur les montagnes environnantes.

Nous y avons passé deux nuits mémorables pendant lesquelles nous avons savouré une cuisine locale exceptionnelle préparée avec amour par notre hôtesse. Cette expérience unique nous a permis d’en apprendre davantage sur la vie rurale authentique de la Roumanie et de vivre un moment inoubliable au cœur des Carpates.